Création d’une SASU : à quelle imposition est-elle soumise ?

Lorsque vous créez une entreprise en ayant choisi une SASU comme statut juridique, vous aurez le choix entre deux types d’imposition en fonction de vos activités. Vous pouvez alors opter pour l’impôt sur les sociétés, appelé aussi impôt sur les bénéfices comme imposition d’une SASU. Dans les cinq premières années de création de la SASU, vous pouvez aussi choisir l’impôt sur le revenu.

SASU : L’impôt sur les bénéfices ou IS

Si vous avez choisi l’impôt sur les bénéfices comme imposition d’une SASU, le tarif de l’impôt que vous devez payer dépendra du chiffre d’affaires de l’entreprise. Plus le chiffre d’affaires sera élevé, plus vous payerez alors plus d’impôt. Ce seront les résultats de l’entreprise qui vont déterminer le montant des impôts à payer. Deux cas peuvent se présenter : si vous avez réalisé des bénéfices dans l’exercice de vos activités, l’entreprise sera redevable de l’impôt sur les sociétés. Par contre, si vous n’avez obtenu que des pertes, vous vous abstiendrez alors de payer les impôts. Le calcul du montant des impôts sur les bénéfices se fera comme suit : le bénéfice sera multiplié par le taux de l’imposition. Ce taux sera en fonction du bénéfice que votre entreprise aura réalisé.

SASU : L’impôt sur le revenu ou IR

Sous certaines conditions, vous pouvez aussi choisir l’impôt sur le revenu comme imposition d’une SASU. Parmi les conditions, vous devez au plus réaliser cinq exercices avec. Aussi, votre entreprise doit posséder 50 salariés au maximum, le chiffre d’affaires de la société ne devra pas dépasser les 10 millions d’euros, l’entreprise devra être âgée de moins de 5 ans et son activité doit être dans le domaine commercial, agricole, artisanal ou industriel. Le foyer fiscal de la personne qui dirige l’entreprise sera intégré parmi les résultats de la société. Le montant de l’impôt sera alors calculé en fonction des bénéfices de l’entreprise. Pour le cas d’une activité commerciale par exemple, le montant sera en fonction des BIC.

Comment faire le choix de la fiscalité ?

En général, plus l’entreprise sera bénéfique, plus l’impôt sera élevé. L’impôt sur le revenu sera alors plus élevé par rapport à l’impôt sur les bénéfices avec un résultat élevé. Mieux vaut alors choisir l’IS dans ce cas. Les impôts et taxes varient en fonction des bénéfices que l’entreprise réalisera et des tranches d’imposition. Pour cela, vous devez alors calculer les impôts que vous devez payer pour les deux cas et de choisir le régime avec moins d’impôt à payer.

Bail commercail : comment procéder pour rédiger le contrat de location ?
Dropshipping : comment créer son entreprise en ligne ?